Je suis camerounais, je refuse de m’endormir

Même un SCUD ne passerait pas.
Même le SCUD ne passe pas.

Aujourd’hui, je n’ai pas envie de rire. Mais alors pas du tout.

Il y a quelques temps, je découvrais le hashtag #sommeillistan sur Twitter. Ce néologisme ironique désigne notre pays, le Cameroun, le pays où les gens dorment et pire, se laissent endormir. Endormir par des pratiques toutes aussi étranges les unes que les autres, endormir par des politiques qui n’ont même pas besoin de mettre la dose adulte pour que ça fonctionne.

Hier soir, en sortant de mon bureau autour de 19h30, j’ai bien cru que le Cameroun s’était définitivement transformé en Sommeillistan. En effet, toute la rue allant du feu en face Casino jusqu’à l’avenue Kennedy était noire de véhicules. Sauf que, chose étrange malgré la foule, je n’entendais ni les klaxons, ni les invectives habituelles. Pas même les moteurs! Je me suis dit euye! Je suis en pleine science fiction ou bien?

Je rôde (on ne sait jamais) et là, je tombe sur un élément de la garde présidentielle, dans sa tenue de combat vert olive fournie par Tsahal. Le gars braque son regard noir sur moi et sans mot dire, me fait signe de me dépêcher de traverser la rue. C’est de l’autre côté, en contemplant le rond point de la poste centrale, vide, les piquets de flics, les véhicules immobiles et silencieux que j’ai compris. On était dans l’attente du passage du président de la République.

Je vous le dis mes amis. Qui n’a jamais contemplé le passage du cortège présidentiel au Cameroun a raté le comble de l’ubuesque, la parodie du pouvoir, la vanité humaine, la petitesse des « grands ».

Environ deux heures avant le passage du Roi, on voit généralement apparaître des bonhommes vert olive sur tout le trajet présidentiel. La GP, la Garde Impériale de notre Napoléon, les Immortels de notre Darius, la garde prétorienne de notre César. Armés de fusils d’assaut dernier cri, de fusils de sniper, de radios, de casques, les fantassins se déploient dans tous les points stratégiques et ne manquent pas sans que le besoin soit identifié de garer quelques automitrailleuses dans les carrefours .

Le Yaoundéen quand il observe ce déploiement sait que sa journée est fichue.

Oui, fichue. Car, non content du stress causé par la présence d’hommes en armes et de véhicules de guerre dans les rues de Yaoundé, le déplacement du Roi va également mettre les axes centraux de la ville hors de service, pour des raisons de sécurité nous dit-on, pour donner l’impression à sa majesté de rouler sur une autoroute suisse je crois.

Il y a la foule qui change. Parmi les badauds qui flânent habituellement en ville, on se met à apercevoir des têtes de barbouzes ou prétendues tel. Des gros (ou maigres) bras qui font semblant de se fondre dans la masse tandis que leurs oreillettes bien en évidence indiquent qu’on a affaire à la sécurité présidentielle (les Jack Bauer locaux). Ils surveillent les moindres gestes, confisquent les appareils photo des audacieux qui osent filmer le passage du cortège.

Il y a même nos amis les policiers, les mbérés. Ceux avec qui on partage des blagues et des bières tous les jours, qui deviennent curieusement nerveux. Pendus à des talkies walkies grésillants, il insultent à tout va, pressent les gens, grondent, s’excitent, stressent, surexcités qu’ils sont à l’idée de montrer au roi qu’ils font bien leur travail.

Et puis il y a nous, le petit peuple. Écrasés et résignés, chômeurs, chauffeurs de taxis, fonctionnaires, débrouillards, nous attendons, patiemment, comme une armée de larves que le Roi veuille bien nous permettre d’utiliser sa chaussée après cette journée difficile.

Hier, comme toutes les fois où j’assiste à cette mascarade, j’étais énervé. Énervé car pour beaucoup de badauds présents à la poste centrale il ne s’agissait pas d’une attente stressante et empreinte d’énervement. Il s’agissait d’un spectacle: le président va passer.

Oui une vraie pièce de théâtre digne du vaudeville le plus moche.

L’exposition : une foule qui attend béate, les questions qui fusent: il arrive quand? Il revient ou il part? Et puis, comme en réponse, les sirènes des motards côté Mvog Mbi. Ah! Ils revient!
Le nœud: Vient le cortège. Une cinquantaine de véhicules, des grosses berlines, l’argent du contribuable (ou ce à quoi il sert…). Murmures admiratifs dans la foule.
Les péripéties: en plein passage du véhicule royal, la foule de badauds se met à applaudir son Altesse Royale. Euye!
Le dénouement: ouf! ils sont passés. Le troupeau des pauvres est autorisé à se remettre en branle.

L’attente, l’énervement, les applaudissements, le soulagement… Quiproquo, je ne comprends plus grand chose.

Dans le taxi qui m’a enfin ramené chez moi, une jeune femme qui a osé critiquer cette pratique d’un autre âge s’est carrément fait rabrouer par le chauffeur qui l’a traitée d’opposante à cause de la phrase « ceci est un manque de respect de la part de notre président vis à vis des camerounais! ».

Pardon, nous on a la paix. On ne veut pas les problèmes hein?

Les ennuis? J’ai saisi la balle au bond et résultat des courses, après une discussion enflammée, je me suis fait expulser du taxi à Olezoa. Je suis rentré dans un bar et j’ai coupé une bière en pleurant des larmes de sang sur mon pays.

Mais où est donc la presse? Où est la société civile? Où sont nos intellectuels bon sang! Pourquoi personne ne veut dénoncer cette aberration!

Mais c’est quoi ce pays? Je le dis et je le répète: si dénoncer l’assèchement des robinets c’est être opposant, alors oui je le suis. Si dénoncer les délestages chroniques d’électricité c’est être opposant, alors, oui je le suis. Si critiquer la corruption dans l’administration camerounaise c’est être opposant, alors oui je le suis! Si dénoncer les routes barrées par le passage présidentiel c’est être opposant alors, oui, je le suis! Et si être opposant est un crime au Cameroun, alors OUI je suis un criminel. Si demander le changement c’est prôner la guerre, oui, je suis un faucon! OUI! OUI! OUI!

Des camerounais se sont battu, on versé leur sang, on payé le prix fort pour qu’on soit libres et indépendants. Résultat des courses, cinquante ans après, nous en sommes à applaudir le monarque que nous avons élu et qui ne se gêne pas pour nous faire poireauter deux heures sous le soleil ou la pluie car de retour d’un séjour qui ne nous concerne en rien au Vatican. Il doit emprunter la route et il doit le faire seul, pour avoir l’impression de rouler sur une autoroute car il n’en a construit aucune en trente ans. Non content de trouver ça normal, nous autres camerounais nous nous payons l’ultime luxe de l’applaudir quand il passe. Et puis hop! on va boire une bière, la vie continue. Hein mon frère? On va faire comment?

Certaines personnes me demandent ce qui motive mes textes. Pourquoi j’écris. Mais c’est justement à cause de ce genre d’incongruités. Tout se passe comme si tout notre peuple avait les yeux fermés. Comme si les gens disaient non à la raison. Moi je refuse de faire partie de ce Sommeillistan. Je refuse de fermer les yeux devant ce pays qui marche sur la tête. Je refuse le fatalisme qui veut que les choses ne puissent être autrement. Je refuse d’attendre deux heures à cuire dans mon jus parce que le président passe. Je refuse de croire qu’il m’est interdit de me plaindre parce qu’on va m’arrêter et me jeter en prison. Je refuse d’arrêter de m’étonner, je refuse de faire partie du troupeau qui ne sait même plus distinguer l’herbe du couteau, je refuse de laisser ma raison et mon intelligence au placard, je refuse qu’on fasse un triomphe à la bêtise et à l’incompétence, car les deux, même si elles ont pignon sur rue en ce moment, ne sont pas représentatives de mon peuple.

Oui je refuse de me dire que c’est normal, parce que je suis un homme et qu’un jour, les générations futures de camerounais me demanderont « Ngimbis, tu as vécu ça, qu’as tu fait pour que ça change? ».

Peace!

 

The following two tabs change content below.
Florian Ngimbis
Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »
Florian Ngimbis

Derniers articles parFlorian Ngimbis (voir tous)

101 réflexions sur “Je suis camerounais, je refuse de m’endormir

  1. je demande à nouveau « florian qu’as tu fait pour que cela change » je dirais « tu as écris » hi hi on t’a expulsé du taxi fallait relever le numéro de la plaque d’immatriculation tu me la donnait. mais sérieusement, je ne suis jamais allée dans un autre pays mais j’aimerais savoir si c’est ainsi partout quand un président se déplace, yeuch!

    1. Salma, je ne sais ni ne peux tout faire. Si c’était le cas, crois moi , le Cameroun changerait en une nuit. Je ne suis qu’un écrivaillon prétendument engagé qui essaye d’empêcher via sa plume et son clavier que le commun des camerounais perdent définitivement les notions de bien et de mal.
      Mais bon, voilà un autre drame de notre pays, les gens ne comprennent pas qu’un grand mouvement est une cumulation de petitis mouvements. Chacun demande à l’autre qu’as tu fait, personne ne se demande, et moi que dois je faire.
      P.S. l’expulsion du taxi n’était pas un acte citoyen. Je bavardais trop et le chauffeur qui n’était pas à la hauteur s’est vengé. Heureusement, il ne m’a pas fait payer, je lui aurais démontré ce que signifie « marcher avec les timbres dans les poches ». :p

      1. Salut Floriant, tu sais depuis pres de 15 ans que je te connais a partir de mouanako meme si on s’est perdu de vue apres un certain temps, je ne te savait pas aussi tres fort et tres brillant en Ecriture. Je prends souvent plaisir a lire tes KONGOSSA mais celui m’a particulierement touche au point d’avoir la chaire de poule. mon frere regarde cette video http://youtu.be/wzNdH_dD0jQ , il s’agit ici du vice president premier ministre des emirates arabes unis. c’est tout le contraste mon frere. en tout cas je prefere mourir debout que de marcher a genoux devant ce napoleon. c’est a cause de lui que je me suis expatrie

      2. @Salma rassures toi ce n’est qu’au cameroun qu’il y a des trucs de ce genre!!
        @Ngimbis NIce le billet et c’est à la jeunesse camerounaise de faire évoluer les choses parce que nos parents sont des fervents disciples du « roi » et….bref c’est tellement dégoûtant que je veux écrire..
        Tout est à refaire dans ce pays TOUT!§§

      3. C dommage que tu ne puisses t’exprimer-pour l’instant je suppose-que via un blog alors que très peu de Camerounais ont accès au net et même quand ça sera sur un support papier, combien de nos compatriotes aiment la lecture sur papier?
        Ton combat mérite d’être mené surtout que tu utilises des canaux et des codes que comprennent ou qu’utilise une certaine classe sociale qui est celle qui bloque les routes afin que le « NKUNKUMA » passe.
        Bon courage mon frère.

    2. @Salma rassures toi ce n’est qu’au cameroun qu’il y a des trucs de ce genre!!
      @Ngimbis NIce le billet et c’est à la jeunesse camerounaise de faire évoluer les choses parce que nos parents sont des fervents disciples du « roi » et….bref c’est tellement dégoûtant que je veux écrire..
      Tout est à refaire dans ce pays TOUT!§§

    3. Salma, ce n’est pas comme ça partout. C’est même rarement comme ça ailleurs. Y a qu’à voir le Gabon, la RCA, le Nigeria, l’Afrique Australe, l’Afrique de l’Ouest, l’Europe entière, les Etats-Unis et j’en passe. Ca ne s’est JAMAIS passé comme ça!
      Les autres font une différence entre une « parade » et un « passage ». Nous, à notre bonne vieille habitude, on mélange tout.
      J’ai grandi à Yaoundé et vit à présent à Douala et même nos frères de la ville rebelle ont du mal à comprendre la logique derrière ce déploiement de guerre qui dérègle le fonctionnment économique et social de toute une ville.

  2. très bon article, la manière dont tu tisse tes phrases me fait dire bravo! celles qui m’ont le plus marquées: Qui n’a jamais contemplé le passage du cortège présidentiel au Cameroun a raté le comble de l’ubuesque, la parodie du pouvoir, la vanité humaine, la petitesse des « grands ».[…]L’attente, l’énervement, les applaudissements, le soulagement… […]Quiproquo, je ne comprends plus grand chose. je refuse de faire partie du troupeau qui ne sait même plus distinguer l’herbe du couteau.

  3. Je refuse de m’endormir éveillée. Ce doit être mes racines Bassa! Je les porte avec fierté en tout cas.
    Si liker, tweeter, googler et commenter c’est être complice, alors oui je suis complice!
    Shalom!

  4. Il est des jours comme ça. Des jours où on n’a pas envie de rire. Alors vraiment pas du tout. Merci de nous aider de pas l’oublier.

    Peace

  5. Ce que tu decries m’arrives souvent Florian surtout ton cas ou celui de la femme dans le taxi. Il y a même un grand frère qui est parvenu à me demander une fois que:  » qu’est ce que vous faites pour avoir la lumière? » J’ai ri abondamment. Comme tu dis, il y a des sommeillistanais qui jouent le jeu. Mais, comme tu le conclues, qu’allons-nous laisser aux enfants de nos enfants dans un tel contexte? Super kongossa.

  6. Je n’ai pas le motS Ngimbis! j’adore tout simplement! aucun de tes textes e m’a jamais touché comme celui ci! je pense que plusieurs personnes ressentiront la même chose que moi! Car c’et écrit avec le coeur … Big up!

  7. Nous nous sommes laissé faire, aujourd’hui encore dans mon pays et dans bien d’autres pays d’Afrique, cette pratique Napoléonnienne nous fout les boules. Francho le pleuple en votant pour ces profiteurs de politique ne demande pas qu’on lui prive de sa liberté. Regarde ce qui se passe dans mon pays juste à coté de toi Ngimbis, en Centrafrique, tu verras le laisser-faire qui nous a conduit à laisser faire nos dirigeants… Qu’en est-il de la situation actuelle du pays? Si aucun doigt se lève pour dénoncer ces pratiques, je ne le souhaite pas mais ton Cameroun n’est pas loin de finir comme mon Centrafrique. Tu n’es qu’un écrivaillon c’est vrai, mais ton combat est noble et juste. Continu donc !
    Peace

  8. Je suis pas camerounais donc je sais pas trop si je dois commenter sur le « fond » de l’article, mais sur la forme je te dit Ngimbis « BRAVO » encore une fois, ça fait a peine quelques jours que j’ai découvert ton blog et je le savoure. J’ai était au Cameroun en 2011 a Yaoundé pour quelques heures, a Douala et puis a Bamenda pour 2 semaines et je garde des bons souvenirs de ce pays. Je me revois dans le fond de ton texte parce que c’est ce qui se passait chez moi (Guinée Bissau) il y a quelques années, mais depuis on a tellement (trop même) banalisé et « démystifie » l’État et ceux que le représentent ici, que aucun dignitaire soit-t-il président ou pas « n’oserai-t-il » fermer la routé pour pouvoir ce déplacer parce que ça lui rendrai impopulaire, plus impopulaire que ce qu’ils (les dirigeants et politiciens) sont déjà. Mon pays n’est pas un bon exemple puisque ici on a banalisé l’état (parfois même ceux que le représentent le banalisent) parce qu’il n’est plus en mesure de remplir se obligations sans l’aide de la communauté international. Mais j’ai eu la chance de connaître plusieurs pais de l’Afrique de l’Ouest et je peut vous dire (a toi et a Salma Amadore) que ça devient de plus en plus rare de voir que une route soit vidé juste pour le événement du passage d’un président. Ceux que le font encore c’est parce que soit ils vivent le même dilemme que vous au Cameroun soit ils ont beaucoup de autoroutes la ou dévier le trafic des routes fermes.
    Je m’excuse pour mon français parce que je vous l’avais dit je suis pas Camerounais mais je ne suis pas francophone nom plus.

  9. bravo sur ce texte qui montre bien le dilemne de notre peuple, partagé entre l’adoration de son roi et sa remise en question. juste pour un élément de comparaison, les seuls véhiculent qui bloquent les artères de paris pendant plus de 10 minutes, ce sont les ambulances et les pompiers. et pourtant, le président et les ministres circulent, ils sont précédés de motards qui demandent de se ranger sur le côté et ils doublent…temps de dérangement (1 ou 2 min) et la vie reprend son cours. si chez nous il faut deux heures (et tu es gentil, une fois au Cameroun c’était toute la matinée) c’est pour la simple et bonne raison que le président le souhaite car s’il le voulait, il passerait même inapercu.

  10. Le kongosseur est en colère. Et il y a de quoi! Quand je pense qu’il y en a qui misèrent mais qui en même temps font l’apologie du roi lion. Et bizarrement même les intellectuels le font. Il semble que l’anormal est devenu normal et vice versa. Heureusement qu’il existe encore quelques personnes pour lever la tête… En tout cas Florian chapeau bas mon frère. Personne ne dira après que tu n’as rien fait pour changer les choses.
    PS: Dieu merci, la Castel est toujours la dans les moments de détresse 😀

  11. Florian je trouve cet écrit particulièrement brillant pck il dénote des différentes caractéristiques de béni oui oui dont nous sommes victimes dans notre pays. Il faudrait remarquer l’ignorance de certains camerounais et se dire que c’est juste que notre « papa national » aime se faire voir, mais c’est triste. Merci de l’avoir remarqué

  12. Ngimbis, je n’ai pas ri. C’est clair il n’y a rien de drôle, juste un texte poignant, un cri du coeur. Surtout continue à écrire, c’est une énorme pierre portée à l’edifice de l’eveil des consciences.

  13. On ne peut pas dire que tu y sois alle par quatre chemins: c’est limpide !!!!!!!!!! Pas de paraboles ou de contournemnets habituels: c’est franc et net. Et pour dire vrai, j’ai ri. Je me demandais quand ce jour arriverai, quand cesserais-tu d’utiliser dse tournures pour faire comprendre que notre pays marche sur la tete et de dire la verite crue aux camerounais qui refusent de l’entendre ou de la voir?
    Du courage

  14. Très bon texte. Au Bénin c’est aussi pareil. Mais cela ne dure pas autant. La chance aussi qu’on a c’est que l’aéroport ou sa résidence est à côté de son lieu de travail. Mais dis, au Cameroun peut-on s’excuser d’un retard au boulot en disant que le président est passé ce matin?

    1. @ Herman pour les fonctionaire oui il peuvent meme s’excuser de l’absence sur ce motif, mais au privée non! et que dire des commercant qui perdent de l’argent? des écoliers?

  15. Hein papa? moi en tout cas je ne trouve pas ça rigolo c’est la première personnalité de ce pays c’est normale de le differencier des autres au passage,tu imagines nos routes avec tous ces embouteillages? imagine un prési en plein milieu d’embou à koi servira alors son rang??

    1. C’est justement son rôle de s’assurer qu’il y a assez de routes pour que personne ne souffre de son passage. Tu parles de son rang? Quel rang a-t-il d’après toi? Parce que pour moi il est censé être le serviteur du peuple, et non son bourreau.

  16. @Diane Tu veut dire qu’il doit paralyser la vile entière parce qu’il passe? il n’a qu’à sortir très tôt le matin ou alors ne la bloquer que pdt 5 min le temps e passer, pas de bloquer la route à 7 jh du mat alors qu’il va passer à 12h!
    @HermanBoko, je pense oui ça peut être une raison valable puisque tout le monde est au courant quand ça arrive….

  17. Justement Nina c’est le PR on va do how? c’est comme les stars ils ne passent jamais inaperçus;tient moi par exemple ce meme lundi j’ai fait plus d’une heure en rentrant du boulot dans la voiture toute fatiguée que j’etais,je me suis fachée j’ai trouvé cela irrespectueux et très angoissant mais en fin de compte je suis revenue à la raison et j’ai compri que en depit de tout c’est le PR lol

  18. eh ben tu vois donc que c’est plus du m’as-tu-vu qu’autre chose! c’est le PR oui! mais c’et un homme et pas un dieu! les autres présidents ne font pas ça pourquoi? ça ne fait moins d’eux des PR… je ne dis pas qu’il doit caler ds les embouteillages, mais c’est intolérable, de ne pouvoir rien faire pendant une journée parce que Mr le PR va passer, on en sait à quelle heure! le pire c’est ce n’est pas àç cause de ça qu’on va prolonger un délai par exemple! une fois j’avais un document à remettre urgemment ne ville, c’était le dernier délai et à cause la sortie de notre PR je n’ai pa pu arriver à temps, le délai était passé, j’ai perdu cette opportunité là,ils n’ont pas tenu compte du fait que « tiens aujourd’hui la journée est fichue on revoie le délai à demain »..En tout cas si dénoncer tout ça et en être horrifiée, fais de moi une complice, alors je le suis et je l’assume!

  19. Florian, c’est ton meilleur écrit je pense ! tu as lâché ton cœur, craché ta douleur à en ouvrir tes entrailles…
    Moi le Français qui aime tant le Cameroun avec mon amie camerounaise, qui n’arrive pas à venir ne serait ce qu’1 mois en France ! je suis à tes cotés.
    Et d’autres le sont en France car je parle de toi. Plus il y aura de personnes à te lire et à te comprendre, alors le Cam changera. Ce pays qui est si beau et si riche (eh oui!) et pourtant avec tant de pauvreté. C’est vrai il n’y a pas de guerre, seulement la corruption.Il faut bien vivre si on a rien. Et la chine qui vous dévore « aujourd’hui vous broyer du noir, demain vous rirez jaune » dixit 1 journaliste de chez vous.Mais n’oubliez pas que ce roi lion est toujours président, parce que vous l’avez élu…

  20. Lol je n’est pas affirmé ma position sur ce point je n’ai non plus critiqué la façon de riposter de mes frères camerounais bien au contraire j’admire leur bravour et leur courage moi je ne suis pas non plus d’accord avec ce système,ni avec leur egoisme car moi également j’ei été victime pas une seule fois mais plusieurs de suite j’ai meme du marcher à pied un jour parce qu’il fallait que j’arrive à temps où j’allais. Mais bon…menant,il faut comprendre que nous avons accepté et embrassé cela chacun à ses propres problèmes et ses occupations néanmoins tel instauré par nos dirigeant on y peut rien si ce n’est applaudire au passage et attendre patienment sinon que faire??

  21. Et chacun à ses propres habitudes d’autre ne le font pas parce qu’ils n’aiment pas attirer par exple l’attention mais si par contre le notre aime ça alors…? Que faire?

    1. pourquoi tu les trouves amusants? je dis vrai où pas? tout le monde se vex au moment des circonstances mais en fin de compte on y peut rien cela n’a pas commencé hier ni avant hier tant que le meme gouvernement est en place le mem système y sera également!

      1. Tout à fait d’accord Diane d’où l’intérêt de bien voter. Vous avez la chance d’être dans un pays « démocratique » bien que tout ne soit pas démocratique. Mais le droit de vote c’est important, ensuite la santé, l’éducation et la justice. 3 postes essentiels qui hélas sont loin d’être aboutis…

        1. Si démocratie comme on l’apprend en classe de 3ème sous entend que le pouvoir politique est détenu par le peuple alors chez nous, la démocratie n’existe que dans les archives lol et la justice aussi,nous ne pouvons que remercier le Sgr pour la Paix,l’accès à l’education pour ne citer que ceux çi…! on va faire comment?? allez révendiquer?si oui à qui??

          1. C’est par le vote (entre autres) que l’on peut faire changer les choses. Et aussi par les réflexions qu’apporte Florian qui doivent nous interpeller.
            Même Obama qui souhaiterait 1 sécurité sociale comme en France n’y arrive pas.
            Ya la révolution, mais on a vu le printemps arabe !
            En ayant une bonne réflexion intellectuelle on peu réveiller 1 pays

            1. Florian ne donne pas les solutions il énumère juste les problèmes qui minent notre société comme tous les autres d’ailleur ils voient les problèmes mais ne proposent jamais les solutions pour y rémédier. d’aucun propose qu’il faille d’abord destituer le Pr actuel mais qu’est ce qui nous garanti que celui qui occupera sa place fera mieux?? je le dis encore remerçions le Sgr pour la paix qui règne chez nous…

              1. Arrêtez avec votre seigneur la religion (même si je suis croyant) c’est le paravent des pauvres.
                C’est trop facile de dire qu’un autre président ne fera pas mieux !!! Il y a des présidents qui défendent le sociale, la justice. Arrêtez d’être résignés et ce que dit Florian, si tout le monde pensait ainsi, les problèmes seraient en partie résolus.

              2. Justement tout le monde en parle je peux te rassurer que 9 camerounais sur 10 pense de meme mais alors qui fera le premier pas?? qui osera se placer et dénoncer? qui osera se placer et dire j’en ai marre?? suis désolé mais personne!! et puis je n’ai pas dit qu’un autre ne fera pas mieux j’ai demandé ce qui nous garanti que celui qui viendra fera mieux il ne faut pas seulement penser à l’instant présent faut aussi penser à demain et à ce qu’on deviendra,celui qui viendra pourra faire mieux bien plus encore redonner de l’espoir aux camerounais mais alors quelle est notre garantie?? suis désolé mais aucune!! les politiciens sont les memes ils nous emballent avec leur parole mielleuses et dès qu’ils ont ce qu’ils veulent ils ne pensent plus à nous,et si j’inclu le Sgr c’est parce qu’il est présent dans tous nos actions j’y crois fermement!

                1. Diane notre entretien est intéressant, mais je dois aller faire des courses, il faut manger.lol! En France on mange trop ou mal…j’aimerai vous en donner, ce que je fais quand je viens. Il me tarde de revoir Yaoundé ou Kribi ciao…

  22. Mon cher Florian c’est tellement bien dit!!
    Je trouve qu’en disant 2h tu es trop poli!
    Très souvant quand il survole l’Algérie, on bloque déjà les routes et comme son itinéraire coupe la ville en deux, du coup vous êtes dans la merde, plus moyen de se déplacer (férié forcé). On ne sait jamais quand il rentre vous sortez du bureau pour une course vous tombez direct sur un embouteillage inexplicable. ne faites pas l’erreur d’avoir un commerce sur son itinéraire c’est grave. Vous voilà dans un restaurant subitement on cherche tout ceux qui ont garé dehors il faut déplacer les véhicules on exige la fermeture des commerces…. Je suis toujours très amère face à cette embrouille!
    Tout simplement du grand nimportequoi!!!

  23. Voila tu dis de très bonne choses mais c’est le pays. c’est l intellectuel camerounais qui est à l origine, ceux là que vous pensez kil sont les meilleurs de vous, imagine alors que si c’était la racaille qui dirigeait il roulais sur des corps d’Hommes pour retourner chez lui.

  24. C’est très vrai toute les remarques que tu as faites Florian. Ça fait toujours plaisir de lire tes posts. Beaucoup de consciences se sont endormies au pays (« #sommeillistan »-je ne la connaisais pas cette expression là- :)). C’est comme si il y a un véritable renversement du sens des valeurs, et on ne s’en émoit plus. La corruption, les détournements de fond, l’arnaque latente dans les services publics et bien d’autres phénomènes que tu décries souvent dans tes posts. Je me suis souvent demandé si c’était par lassitude des tracas, et surtout par constat d’impuissance face à tout cela. C’est comme si la masse des gens s’est résignée à cette fatalité et nourri en cachette que le temps et la viellesse fasse leur oeuvre et emportent tous ces gens formant ce système qui nous gouverne. Mais la vérité, est que tout ces problèmes ne seront pas résolus et ne disparaîtront pas comme un claquement de doigts. c’est pas mal de mentalités qu’il faudra changer. Ne sous-estime pas ta contribution. Ce que je retiens surtout, c’est ce que nous nous devons de laisser aux futures générations, parce qu’il est clair que ces vieux qui nous gouvernent non plus rien à foutre de leur vie. Même si nous ne bénéficions pas forcément des changements majeurs(dans la société) que nous souhaitons, il faudra au moins en être comptant face à nos enfants.

    1. Bien dit.
      Au dela du roi soporiphique que nous avons, il y a tout un systeme a abattre et croyez moi apres la disparition inevitable de l’immortel nous serons au debut des problemes.

      1. D’immenses problèmes risquent effectivement de survenir avec la disparition du roi fainéant ! Tous ceux qui lorgnent sa place pourraient malheureusement faire pire…C’est n’est pas l’affaire d’un homme, c’est l’affaire d’un système. Le peuple doit se reveiller. Tout n’est perdu, il y’a d’autres Ngimbis, JP Bekolo …et nous autres véritables « opposants » qui pourront faire changer la donne !

  25. Moi je pense fortement que tout cela est due au fait qu’ils ne savent pas exactement le vécu quotidien des camerounais. Du coup,ils peuvent baffouer,brocarder voir outrager le programme des camerounais sans avoir de rémort car pour eux c’est Normal! voilà…!

  26. franchement là, tu m’as eu… je ne m’attendais pas à autant de sérieux dans le traitement d’un sujet politique de ton pays.
    « L’attente, l’énervement, les applaudissements, le soulagement… Quiproquo, je ne comprends plus grand chose. »… ça marque en effet! ça me rappelle le temps de Mobutu

  27. j’ai envisagé une pancarte avec marqué « Pardon prési, en tant que grand de ce monde, fais comme ceux de ton rang; achète-toi un hélico! »… Et puis j’ai pensé aux matraques des mbéré.

    1. IL en a un, mais l’utilise très peu depuis les années 90. La dernière utilisation doit dater de la pause de la première pierre du barrage de Lom Pangor ou Memvelle.
      Je crois qu’il a peur qu’il ne tombe un jour…. avec lui dedans, comme le dit Diop..lol

  28. Florian,
    J’ai decouvert ton blog ce mois et je lis tes articles avec plaisir. « Si critiquer la corruption dans l’administration camerounaise c’est être opposant, alors oui je le suis! Si dénoncer les routes barrées par le passage présidentiel c’est être opposant alors, oui, je le suis! Et si être opposant est un crime au Cameroun, alors OUI je suis un criminel. Si demander le changement c’est prôner la guerre, oui, je suis un faucon! OUI! OUI! OUI! » Je me retrouve comme toi dans le camp des opposants car mon combat est identique au tien a plus d’un point. Dr. King n’a pas attendu que la majorite de la population de son pays s’accorde sur le fait que la constitution de son pays ne s’appliquait a tous ces citoyens avant de commencer son combat sur les droits civils. Ainsi toutes les revolutions et changements radicaux dans les societes de ce monde n’ont point commence avec la majorite, mais la minorite. Ton cri de coeur n’est pas vain, il a ete entendu a travers le monde et ses echos continue de faire le tour de ce monde.
    Nous sommes de cette generation nee dans cette absurdite et ce ridicule et nous refusons de nous endormir. « Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir » FRANTZ FANON
    Merci pour ce cri de coeur.

  29. “Chaque fois qu’un homme a fait triompher la dignité de l’esprit, chaque fois qu’un homme a dit non à une tentative d’asservissement de son semblable, je me suis senti solidaire de son acte.” FRANTZ FANON

  30. C’est fou ca. Comme si etre opposant etait un delit alors que ce statut est garanti par la constitution.
    En tout cas dire avec un tel humour des choses si graves et ubuesques est une qualite.
    Bonne continuation

  31. Le comble Florian, cest que des fois, dans tout ce cortège de 50 voitures qui défilent sur notre « autoroute » centrale, le Président ne s’y trouve pas: notre homme lion est plutôt dans l’un des hélicos qui survolent nos têtes…
    Et donc, toute cette mascarade aura servi à quoi?
    Grandement je me pose des questions

  32. écoute Florian, c’est bien de prendre position en tant que citoyen de ce pays, et ma foi (épargne nous ton humilité), très bon écrivain. Mais tu sais, comme l’on dit les autres, si tu veux être le fer de lance d’une nation (et ce n’est pas impossible), il faut que ta voix se porte plus haut. Crois le ou non, je ne rate jamais un seul de tes posts, d’ailleurs, j’ai des alertes E-mail a chaque post que mondoblog m’envoie. Mais quelle est la proportion des jeunes que tu touche avec tes posts?tu n’a qu’à regarder le nombre de vues et de coms sur celui-ci, aussi poignant et bien écrit soit-il. le problème c’est juste que tu n’es pas assez lu Florian. nous, les petites gens qui sont au courant de ceci, on se régale, mais sais tu le nombre de personnes qui en sont privés parce qu’ils ne connaissent pas le lien?je fais l’effort de le coller sur mes pages Facebook mais c’est lent. c’est un peut trop facile à dire comme ça, mais pourquoi tu ne créerait pas une revue ou un journal, c’est toi qui dit que « ……. les grands mouvements sont l’accumulation des petits… » en tout cas, penses y. et encore pid up.
    PS: t’as toujours pas accepté de prendre une Castel avec moi.
    Peace

    1. Il l’ a boira prochainement avec moi hi! hi!
      Ce que tu dis Franck, ce n’est qu’en partie vrai. Florian bâti son édifice et avec ce blog (entre autre), il anime des débats, interpelle les gens, les fait réagir et surtout réveille leur réflexion. Personnellement je suis en France en Bretagne et j’en parle,..mais il est vrai le Français s’intéresse d’abord à son périmètre (chez vous aussi !lol!) Certes un journal pourquoi pas! mais attention la presse écrite dérange (c’est le but certes) et c’est une autre structure, peut être n’est il pas encore prêt…

      1. tu parles d’être prêt?dans un pays qui se réclame le droit des libertés individuelles? je ne crois pas, c’est juste que l’orientation du support ne le fait pas encore penser à la presse. c’est pas un coup de gueule, mais bon, il y pensera…en passant, pourquoi il boire la bière avec toi et pas avec moi?en tout cas, je l’attend ici, qu’il réponde a ce com d’abord, et on en reparle. Même s’il va en Bretagne, il va rentrer non!!!lol
        peace

  33. Bonjour Florian,
    Je découvre ton blog par le biais d’une volontaire qui le met en lumière sur Facebook. Je te félicite pour la qualité de ta plume et la profondeur de tes réflexions.
    Au plaisir de te lire à nouveau.

    Maud

  34. Dear Florian, Congrats on your new blog post that made me cry about my beloved country this afternoon. Just want to let you know you have many fans in the States even though we do not comment as much. More grease to your elbows and do not relent in your efforts. Keep us laughing while you pinch our hearts with daggers of truth about our beloved Kmer and its cast of plutocrats and gerontocrats…Brothers, let us keep the fight as one day we shall overcome!!!!

      1. je suis très touchée par cette triste réalité.j aimererai te féliciter , mais je ne le ferai pas. non pas par mécontentement, mais par respect, pour cette dure réalité qui est la notre et que tu dénonces non pas pour être félicité , mais pour y apporter un changement, en lisant ce blog j’ai comme l’impression que les gens crois que tu écris une histoire quelconque qui appartient qu’aux autres et non la notre.je mévertue à dire aux gens que la paix c’est tout un état d’esprit, bcp ont souvent pensé qu’en dénnoncant un certain nombre de choses , cela apportrait une certaine instabilité dans notre pays, comme on dit( ce ne sont pas les même qui doivent toujours tout faire, sans que tout le reste ne sy implique)je ne souhaite qu’une chose, c’est le changement.pas que matériels, mais moral et psychique pour faire évoluer les mentalités et ça concerne tout le peuple sans différenciation de classe sociale,

  35. Franchement mon frère, le Cameroun est un pays à part. Et comme l’empereur eternel a compris que les gens veulent juste remplir leur ventre, ils sait s’y prendre avec les pseu-opposants. Ce culte de la personnalité est tellement ridicule mais « comme on est né avant la honte », ça ne fait rien à notre roi. Je te souhaite bien du courage mon frère

  36. tu dis tout haut ce qu’on pense tout bas! Je t’avoues que ma première pensée c’est « ce gars est un opposant », mais que veux tu?? Quand on tient des magnum P 38, des berreta et des lance flammes, mon frère … il y a un instinct primaire de survie qui te chuchotte: il faut absolument mettre ces gars de bonne humeur!!

  37. Cher Ngimbis,
    Tu as bien raison. Le Cameroun souffre d’immobilisme. Et la responsabilité n’est pas seulement imputable au régime. Les camerounais sont aussi responsable de cette situation. Je dis souvent que beaucoup de camerounais sont des «immigrés» dans leur propre pays; le jour où nous adopterons des comportements citoyens dans tous les aspects de la vie commune et pas seulement dans la gestion de la cité. Il faut mettre fin à cette immigration qu’elle soit subie ou choisie.

  38. Un grand bravo à toi. C’est malheureusement le cas de presque tous les pays africain. Les rois présidents qui endorment le peuple et font ce qu’ils veulent. C’est bien triste. Le changement, on ne sait pas quand ça viendra car les gens se laissent endormir et préfèrent contempler ce spectacle désolant. pff

  39.  » Mais où est donc la presse? Où est la société civile? Où sont nos intellectuels bon sang!  » Ce sont les questions qu’on se posent sur presque tous les sujets au Cameroun. La réponse est qu’ils sont complices puisque « Tous pourris, tous corrompus : journaleux, avocats, juges, « intellectuels » bardés de faux diplômes …ect » !
    Depuis plusieurs années, c’est l’une des rares fois que je lis un texte avec autant de bon sens et qui redonne espoir : tout n’est pas fichu ! J’ai eu le même sentiment en écoutant récemment le cinéaste JP BEKOLO sur stv .
    Merci et bravo Ngimbis !

  40. Salut Florian,

    Trop bien dit, trop bien écrit! J’adore ton blog! Je ne suis pas Camerounaise, mais je sais que ça se passe comme ça aussi dans d’autres pays! Allez courage, c’est par ce genre de blog que tu arrives peu à peu à éveiller les masses!
    Encore félicitations pour ce que tu fais!
    Continue comme ça et au plaisir de te lire!
    Alex

  41. Je suis français et j’ai assisté à ce que tu racontes à Ebolowa pour le comice. Le prési devait passer, tout une foule interdite de traverser une route, les vieux, les enfants, les femmes enceintes sous le soleil, et les militaires menaçant et sans aucune pitié. Après une heure d’attente le président n’est pas passé, il était parti par ailleurs, on nous a laissé traverser la route. Affreux. J’ai assisté en 1986 ( eh oui je suis pas tout jeune) à un sommet G8 à Versailles, Reagan, Gorbatchev, Mitterand, Thatchair … rien ne fut bloqué qu’une heure avant leur arrivée, rien n’était visible de la sécurité.
    En tout cas, tu écris très bien, bravo !!

  42. je te reconnais plus Florian dans cette forme de diatribe que lorsque tu nous ensorcelles l’esprit avec des histoires grisonnantes improvisées. il est temps, je pense, que tu passes à la vitesse supérieure avec ton blog car, le changement c’est aussi ça: constance des billets, personnels d’animation, financement, bref toi seul tu n’arrivera difficilement à grand-chose. la preuve: un homme à abattre n’est-il pas plus « piégeable » que deux?

  43. La tu viens de me faire pleurer! sur moi sur mes enfants sur ce pays qu’on aime tant meme sur mes ancetres! la tu viens de faire remonter quelque chose qui s’était enfoui très loin au tréfond de moi, la mentalement je récite la profession de foi apprise au petit joss « a ma patrie je jure d’etre fidele au peuple qu’il represente j’engage mes services… » : la je sens mon patriotisme monter!

  44. juste te dire bravo frere….tu as ce don …ne le perd pas frere,je suis certain que tres prochainement les Camerounais(es) auront besoin de ce don: je ne peu meme pas decrire ce que je ressend au plus profond de moi juste en te lisant: ton ecriture est plus tranchant qu’une lame mon frere…que God continu de te guider et qu’il te protege…

  45. bonjour mes frères, il y a une situation qui me touche depuis janvier 2014 au port de Douala et les médias n’en parle même pas. nous croyons sortir de l’esclavage en fait nous sommes encore les esclaves des européen. le terminal a conteneur du port de Douala est privatiser depuis 2005, les aconiers continuaient à la facturation des prestations moyennant un pourcentage que la société qui n’est pas un aconier et qui n’a pas d’agrément les reversaient DIT (DOUALA INTERNATIONAL TERMINAL). voila qu’en janvier 2014 cette société avec l’accord de certains membres du gouvernement ont décider de faire la facturation eux même et de mettre plusieurs Camerounais a la rue, voila la gérance qui favorise le matériel au détriment de la population et on parle du social. avec ça on parle d’émergence 2035. ou une minorité de personne vivrons biens et les autres dans l’extrême misère. Oh Cameroun berceau de nos ancêtre qui doit nourrir l’étranger et tuer ses enfants quelle honte.

  46. Florian tu ne peux pas dire que la presse du Cameroun n’a jamais dénoncé le blocage des principales artères de la capitale par Paul Biya. C’est depuis longtemps que je sais qu’il le fait. Je l’ai lu dans les journaux …camerounais dès le début des années 1990.

  47. J’ai été confrontée à la même situation. Et pendant que je me plaignais en route parce que j’avais un rdv important. Je me suis faite rabrouée par les autres sur place. A croire qu’on leur a donné la pilule qui fait endormir l’esprit. Le président passe et puis quoi encore ? Chacun a son business de nos jours. Il se soucie de nous ? Pourquoi nous empêcher d’honorer nos engagements parce qu’il passe. En plus on te dit même que si tu bouges on te tire dessus…obligée de rester sur place, spectatrice de ma désolation et de la déchéance d’un pays dont le peuple devrait normalement être si fier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *