Nous sommes étranges, nous sommes camerounais!

juin 6
Posted by

Ce matin, j’ai repensé à certaines aventures survenues dans mon passé et suite auxquelles j’ai chaque fois adopté un comportement irrationnel. A force de plancher sur le sujet et d’observer autour de moi, je me suis rendu compte que c’était carrément un sport national chez nous au Cameroun. J’ai donc compilé quelques histoires et à travers une série que j’inaugure je vais vous faire découvrir quelques bizarreries camerounaises.

Histoire 1: S’en fout la fumée, s’en fout la mort!

Il ya deux ans, j’accompagne mon ami JBK à Douala, le gars doit faire un voyage en Europe et son avion décolle depuis la cité Sawa. Nous empruntons un car VIP, vous savez, les cars qui sont VIP juste parce qu’ils partent à l’heure, ont des ceintures de sécurité et surtout ne sont pas surchargés comme des boîtes de sardine de Marrakech. Agréable voyage en perspective, car ayant fui la compagnie de mon ami dont la causette en voyage a valeur de soporifique, j’ai eu la chance -beaucoup de calcul en réalité- d’avoir pour voisine une plantureuse demoiselle, parfumée de sensualité, et parée de sex appeal.

Elle s’intéresse au bouquin que je fais semblant de lire. Ce qui dans mon délire érotomane signifie: elle s’intéresse au beau mâle que je (crois) être. Rapide prière de remerciement à Dieu, dont je confirme l’existence et je plonge derrière Alice vers un merveilleux voyage au pays des Merveilles. Sauf que, si Dieu existe, alors le Diable aussi. Il se manifeste entre Boumnyébel et Edéa: de la fumée envahit l’habitacle. Une odeur de caoutchouc brûlé. Le chauffeur gare sa luxueuse antiquité. Faire venir un mécano: une heure et demi d’attente, solution écartée. Continuons! ça arrive souvent, on va gérer. Réponse surréaliste du chauffeur qui propose d’ouvrir les fenêtres (rassurez moi, un bus a des fenêtres?) pour évacuer la fumée. Tous les européens du car descendent et se mettent à faire du stop. Tous les camerounais remontent : 6000F c’est pas 600 hein? Mon ami JBK me questionne du regard. Je jette un coup d’oeil vers ma place: ma délicieuse voisine a choisi de continuer. « Gars! continuons! Il ya un extincteur et pour plus de sécurité installe toi près de la sortie de secours« . Telle fut ma honteuse réponse.

Voilà comment, transformés en fumeurs passifs, au risque de finir comme des singes boucanés, nous avons décidé comme la vingtaine de compatriotes présents de continuer un Voyage vers l’Enfer dans un bus poussif, four crématoire en plein allumage.

Nous sommes arrivés à Douala asphyxiés, puants. JBK a pris son avion, et je suis resté seul à philosopher sur le mince écart qui sépare la bêtise de la folie. Quel fou voyage dans un bus enfumé?Cerise sur le gâteau: ma délicieuse voisine a conclu mon plan drague dans le bus par une phrase sans appel: « Mon ami tu ne vois pas la fumée là? il ne faut pas avaler ça, pardon ne parle plus ». J’ai compris qu’en fait de bouquin, ses seules lectures devaient être des Harlequins et pas ceux de la série blanche. Tromperie sur la marchandise, je me suis tu.

Sérieusement, il ya un virus qui semble nous animer, mes compatriotes et moi. Une sorte de renoncement volontaire, un abandon assumé de la raison, au profit des comportements les plus irrationnels. On vend des fruits et légumes à même le sol, poussiéreux ou boueux, personne ne s’en offusque, on vend la viande dans un concert de mouches qui pondent dessus, pas de réaction; on voit un match à la télé avec deux ralentis en 90 minutes, c’est normal. Pareil pour le courant dont on célèbre le retour sans se demander pourquoi il est parti. Un pays où personne ne vous imposera le port de la ceinture de sécurité, mais où des minables policiers vous font assoir par terre pour défaut de carte d’identité… C’est peut-être ça la fameuse identité camerounaise: On va faire comment?

A suivre dans le prochain billet Histoire 2: Bonnie and Clyde en Chrysler

 

Filed Under: Non classé
Tagged With: , , , ,

13 Comments

  • Yvan Rheault says:

    À l’usage, t’as développé des bons anti-corps, c’est bien songé, le corps humain, mieux en tous cas que certaines de nos décisions, comme tu le fais remarquer !

    On m’a bien gardé de manger la viande pleine de mouches, avertissement bien superflu, j’aurais jamais osé.

  • Marcthy Aurelhy says:

    Eh oui mon grand, le VIP est VIP quand il faut être VIP. Quitte à mettre des tronconneuses VIP dans le lot VIP. Et comme tu le dis personne ne se plaint. Si nous mangeons la boue et les asticots et que nous soyons toujours en bonne santé, pourquoi se plaindre? Meme que les plaintes ne sont pas plaigantes quand cela arrive aux concernés.

  • alice says:

    j’adore, tout simplement, je me suis marrée comme une folle!!!très intéressant le site

  • Pingback: Nous sommes étranges, nous sommes camerounais! | Mondoblog

  • nancy says:

    une plume tjs aussi plaisante, et a chaque histoire qui me fait rire ya une go, tjs une go..;quoique non ya qq histoires bien marrantes ou il n’y avait pas de nga (l’article sur la tricherie à l’université…mais en mm tps tu netais pas mis en scene…Tu permets que je te tutoies?). et tt ca ac une analyse fine derriere, humour+reflexion= que demande le peuple! Les camerounais ne sont pas étranges,ils sont camerounais! lol

  • MAHOP BEKOUME Carine says:

    Tu connais même les différentes série de H arlequin….

    Tu sais florian: à force de crier on finit par perdre sa voix.
    Je crois que cette attitude typique kmer peut s’expliquer par le fait que les camerounais se sont tellement plains et presque jamais il n’y a eu de suite à leurs plaintes: ils ont fini par se résigner. Et à force de patauger dans cette résignation on fini par perdre le sens des réalités. Enfin c’est mon avis…

    • Nyahso says:

      Totalement d’accord avec toi Carine, les kmers sont fatigués de se plaindre et là ils laissent au temps le soin de trouver une solution à leurs pb!!!
      Espérons que ça sera le cas…
      Peace

  • amandine says:

    je viens de découvrir ce blog par une amie..tu m’a mise à terre avec la fille là

  • nancy says:

    a quand l’histoire 2???? g hate

  • RENGUI says:

    Bjr, je commence par dire merci à ma pote qui m’a parlé de ce site. Si c’est Florian qui y écrit souvent, j’avoue que je vais m’y scotcher, plus moyen de partir. Vraiment quelle contorsion d’esprit!!! en plus avec un humour aussi caustique que le vivre des camerounais. Mon frère , je te confirme que tu as vu juste sur toute la ligne, et je te jure que l’agence que je prends depuis 4 ans, et où quand ma bourse me permet, question de me tromper que je vais un peu mettre aussi la ceinture de sécurité et respirer l’air conditionné dans le VIP et croquer aussi en passant un croissant à défaut d’un repas chaud qu’on y servait(comme dans les avions) avec un soda;toutes choses qu’on a supprimé depuis, avec d’ailleurs la bénédiction des camerounais. Donc quand je prends le VIP, pas de ceinture de sécurité, la clim ça marche souvent, le repas oublié, les croissant à tête chercheuse, le soda remplacé par une maigre bouteille d’eau minérale pm; bon ça ça va être supprimé puisque tout le monde est consentant. je vous épargne les déboirs de l’autre côté où je vais souvent, c’est à dire bus normal; pas d’issues de secours donc four crématoire, 10 personnes dans le couloir, et malheur à toi si tu en parles, c’est d’autres passager qui te mettre à ta place: c’est à dire celle d’un empêcheur de tourner en rond et un faineant doublé d’une méchanceté de diable,qui ne veut pas que la chèvre broute là où elle est attachée, question d’arrondir les fins de mois car le salaire du chauffeur est minable(comme si c’est moi qui devrait l’assumer).
    Bon il faut que je m’arrête, d’ailleurs mon incohérence risque de vous agacer. Mais ne me dis pas Florian que tu ne sais pas que notre père au Cameroun a réuni des appotres à mvolyé(c’est son ami Ebale qui l’a dit) une nuit NOIRE pour sacrifier un camerounais et boire son sang qui représentait le sang de tous les camerounais, question de les rendre indolents sur tous les domaines . Et c’est pour ça qu’ils disent « le chien aboie la caravane passe », sûr de leur action d’endormissement. et c’est VRAIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

  • favour says:

    chapeau l`artiste comment parler de ton blog ?

  • Mputu says:

    Superbe. Juste une préoccupation: quel est le beau souvenir que le Cameroun garde de nous? Nous n’en avons nous que des pires?

  • Alain Mouafo says:

    J’avoue que c’est là la réalité même de mon très beau pays. S’en fou la mort sur un axe routier réduit à une piste. Seul Dieu nous conduit dans ce sentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil de la plateforme
UA-19949253-1