Pourquoi les camerounaises n’aiment pas leur peau noire

mar 6
Posted by

Immédiat clair. Plus qu'une marque, un slogan

Autant j’ai « flagellé » mes sœurs camerounaises dans le billet que j’ai consacré à leur addiction  aux cheveux artificiels, autant, je vais les caresser dans le sens du cheveu en ce qui concerne la thématique qui suit.

Pourquoi les camerounaises n’aiment pas leur peau noire? En bon camerounais que je suis, j’ai questionné, papoté, interrogé autour de moi, et je suis certain d’avoir trouvé sinon une justification à cette tendance, du moins des circonstances atténuantes aux tenants de cette pratique.

Laissons de côté les thèses afro-féministes qui tendent à expliquer tous les écarts de la gent féminine par des discours savants. Laissons de côté les grands mots : aliénation, acculturation et autres…

Le blanchiment est et reste avant tout un effet de mode et d’esthétique. Etre claire de peau pour une camerounaise  c’est être à la mode, être dans le vent, être branchée, c’est plaire, c’est fashion.

Tandis que le reste du monde s’évertue à trouver des canons de beauté compliqués à la Femme, les sujets du Roi Lion ont coupé court. La femme belle est claire de peau, plantureuse aux endroits qu’il faut, avec les jambes poilues en option.

Ceci étant, être une fille noire (j’entends sombre de peau) devient une condition pas très enviable. Un vrai parcours de combattant commencé très tôt:

L’enfance c’est la période des petits noms comme savent en donner les enfants : blacky, noirata, noiraude.

L’adolescence est encore plus dure. C’est la période lycée, on s’exerce aux métaphores, La Nuit, Black Satan, et les expressions méchantes « noire comme les fesses d’un fou » , « ma soeur tu n’es plus noire, tu es bleue ».

Avec l’âge adulte, les choses ne s’arrangent pas. On tombe dans l’hypocrisie, regards écarquillés, estampillage automatique ( j’habite à côté de la femme noire là).

Voilà pourquoi, dès les premiers signes annonciateurs d’un mélanisme latent, la jeune camerounaise se renseigne à gauche et à droite :

Je dis hein ma coo, comment on fait pour avoir la peau douce ?

Douce hein ? Personne n’est dupe.

Ma coo, avant, moi aussi j’étais njouksa, mais mon dermatologue là fait des miracles.

En fait de dermato, il s’agit d’un jeune mbouda, commerçant au marché central, chimiste à ses heures perdues, expert en mélanges corrosifs de tourtes sortes. Même les profanes  peuvent dresser leur liste de courses tant les noms de ses produits sont parlants : Immédiat clair, 48h claire, bioclair, clarissime, clarabelle, White express, Sivoclair, Peau claire, le tout accompagné de l’inévitable savon Mékako, véritable concentré d’hydroquinone. Mais les anciennes savent qu’il vaut mieux aller « au-delà des apparences » et laisser l’expert vous sortir son arme de destruction massive : un mélange de sa composition, au PH dangereusement acide, à la formule aussi secrète et lucrative que celle du Coca Cola.

Et ça marche. Le secteur des cosmétiques « éclaircissants » est l’un des rares où la publicité est rarement mensongère, et la crise inconnue…

Moi je les comprends ces camerounaises qui veulent s’éclaircir. Dans ce pays, le noir n’a pas la cote. Les noires non plus. A part quelques « connaisseurs » rares comme les larmes de Poutine, qui fantasment sur les « produits sombres » , le slogan « Black is beautiful» a fait long feu.

Le proverbe qui dit que la nuit tous les chats sont gris n’est sûrement vrai que pour les chats. Je sais par expérience que la nuit, les filles noires sont sombres ou pire, bleues… Les filles claires réfléchissent la lumière et brillent encore plus. Réflexion. Principe physique. Tout ce qui brille n’est certes pas or, mais il faut d’abord briller pour être confondue ne serait-ce qu’à l’aluminium. Et ce n’est pas moi qui le dis: pourquoi je fais le maquillage? Mon frère! quand tu ne brilles pas ici dehors, qui te voit?

Cynique ? je l’admets. On va faire comment? L’exemple vient du sommet du Royaume. Tout le monde craque pour les claires. D’ailleurs, dans certaines régions, les  filles n’hésitent pas à copuler avec des espèces plus claires afin de diluer la noirceur de leurs gènes et garantir à leurs  enfants un meilleur avenir !

si ! si ! L’Europe étant loin, la demande en hommes clairs de peau est devenue si forte sur le marché que certains de mes compatriotes de sexe masculin n’hésitent pas à recourir aux mêmes mixtures éclaircissantes que les femmes.

Vous avez sans aucun nul doute déjà observé le spectacle de ces hommes noirs comme des lutteurs sénégalais, mais à la figure étrangement livide comme des chanteurs congolais.

Mais… Mon beau, comment tu es devenu blanc comme ça ?

Laisse-moi mon frère, j’ai confondu mon lait de toilette avec celui de madame.

Bon c’est vrai qu’une confusion qui dure des semaines prête à suspicion, mais ceci est un autre sujet.

Peace mes frères !

 

Filed Under: Société
Tagged With: , , , , ,

21 Comments

  • la lionne says:

    Oui, l’éclairciment de la peau est à la mode. Mais pourquoi ? Tu ne veux pas parler d’aliénation, acculturation et autres, mais, après tout, c’est exactement ca. Les critères de beauté sont dictés par l’occident. Ainsi les Noires veulent être claires, les Asiatiques ne veulent plus avoir des yeux bridés. Je me souviens bien d’un produit pour blanchir la peau, acheté aux USA. Le slogan « For the beautifull and successfull people » dit tout !

    Victimes d’un code de beauté dicté par l’occident, les femmes font n’importe quoi. D’ailleurs, les femmes occodenteaux ne sont pas épargnée : Comme il faut être jeune éternellement, sans ride, avec des seins remarquable, on se fait injecter du botox, et même les femmes très jeune se font opérer les seins.

    Par contre, certains critères de beauté n’ont pas encore envahit le monde : La mode de l’unisexe occidentale qui fait qu’il ne faut pas avoir des poils n’est pas encore accepté partout. Heureusement ! Pendant que de plus en plus de jeunes hommes européens se font épiler la poitrine, un homme sudaméricain sans poils n’est pas un vrai homme. Pareille pour la femme camerounaise : ses jambes poilues sont sexy et signe qu’elle est chaude pendant que la femme européenne lutte contre la moindre poil sous les aisselles, les jambes et ailleurs. Dommage ! Car ainsi les phéromones ne peuvent plus se developper. On peut imaginer le résultat…

    La mode est bien beau, mais pas si le résultat est moche. Et surtout pas pour ruiner la santé !

    La lionne

    • nancy says:

      « Je me souviens bien d’un produit pour blanchir la peau, acheté aux USA »: acheté par toi??par inadvertance ou bien?
      dc les phéromones se developpent ainsi,je ne knowais,on apprend trop de choses en lisant les commentaires des articles kongossiques..
      By the way pour rajouter un exemple a ta liste,j’ai meet une tamoul(je ne sais plus si elle était indienne ou srilankaise,on retrouve cette ethnie ds les pays) qui m’expliquait qu’en inde et au sri lanka les femmes trop sombres bouffaient des pétales de rose pdt leur grossesse ds lespoir que,d’après une légende prise très au serieux,leur enfant naisse plus clair qu’elle!! les ways forts hummm

    • alice says:

      bien dit ma chère!!

  • safina says:

    <> tu m as kill mdr.

    Chers freres encourager les peaux sombres…

  • stonde says:

    Ok, tu es dans le vrai, cependant et à mon humble avis, il s’agit davantage de « plaire » et tu l’as si bien dit je te cite (avec une p’tite correction) : « Mon frère! Quand tu ne brilles pas ici dehors, qui te voit? ».
    Briller ; ah ça brille vraiment et c’est avec la voisine qui « brille » que ton mari, mec…ira te tromper au premier coup d’œil, toi qui est (mal)heureusement sombre de peau. Alors pour, passez-moi l’expression « passer sur le marcher », une seule démarche à suivre encore que tout porte à croire que le phénomène est à la bourse de tous…More over it should be added that il n’est pas uniquement le dada des jeunes….
    Que dirais-tu d’une certaine ethnie (je préfère ne pas la citer) où c’est une question de mœurs ???
    Moralité : Nous (camerounaises) sommes un peu (90%) le fruit de ce que vous (hommes camerounais) avez semé au fil du temps. Aussi, bien vouloir nous caresser dans le sens de la chevelure et de la peau avec modération. :-)
    Anyway, I like it !!!!!!!!
    Peace à toi!

  • Bertille Mpoyi says:

    Ça fait du bien de te lire tu ne peux pas savoir!!!
    Laisse-nous comme ça avec nos problèmes de femmes! Quelque soit l’analyse que tu feras, tu ne trouveras jamais l’ultime motivation.
    Chaque femme est unique et sachons voir au-delà de sa peau, même si elle est devenue cacao-café, ou encore coca-fanta! Lol

  • milka kyra says:

    je suis noire et fière de l’être!!!!!!

  • Nelson Deshommes Deshommes says:

    En haiti, c’est une reponse à une demande, car de nos jours le garcon haitien se sent fier, si il est accompagne d’une blanche au lieu de belle negresse. en ce sens les filles sont obligees de se mettre au pas sans tenir compte des graves consequences.

  • MAHOP BEKOUME Carine says:

    Toutes celles qui se décapent souffrent des maladies nommées  » le manque de confiance en soi, complexe et refus de soi ». c’est juste à mon sens pour allumer les hommes et être le centre de toutes les attentions.
    Comme elles se trompent, le simple fait de refléter la confiance que l’on en soi attire les regards.
    En ce qui me concerne, je suis noire, je me sens bien dans ma peau. Tant pis pour les complexées, car le cancer de la peau guette….

  • davy says:

    ah tu sais elles sont bien sympathiques ces négresses n’est ce pas milka !

  • paul says:

    la mode a un prix; nos sœurs, mères, épouses, nana, go et ptites ne veulent se prendre pour n’importe qui, alors welcome docta du kwat, qui devient dermato aux heures perdues

    Peace les meufs, aux plaisirs de vous relire.

  • Celia says:

    L’analyse est juste, drole mais est incomplete et dangereuse!
    Apres tout on n’est pas a un critere de beaute idiot pres dans l’humanite(cf les petits pieds dans la chine ancienne,on allait jusqu’à fracturer les pieds de jeune filles pour correspondre aux canons).
    Mais en ce qui nous concerne nous Africains la question est encore plus lourde d’implications identitaires–comme l’a pertinemment pointer @ la lionne–qui remonte a encore plus loin que le dictat des mag de modes.
    Depuis la nuit des temps la coquetterie feminine et masculine existe et est documente.
    Même si je comprends le désir de dédramatiser le sujet, parler du décapage uniquement de ce point de vue est maladroit et dangereux!!! Surtout dans une Afrique qui encore se recherche et doit se retrouver.mais ici nous parlons de réjection litterale du soi pousser a l’extreme. Sans oublier des risques de santes énormes( non ce n’est pas la sorcellerie c’est le cancer de la peau). Comme tjrs votre blog est pertinent et provoque le(s) debat(s) donc un seul mot CONTINUEZ
    En ce qui me concerne Alek wek est aussi belle que Halle Berry!

  • Mariah says:

    mince ca alors les choses ont changé et quand je pense k’à une certaine epoque j’étais la risée de mon ecole de mon quartier juste parceque j’étais brune si tu veux «  »jaune banane » » maintenant les détractrices et memes mes détracteurs cherchent sans succes à se defaire de leur malanine resultat il existe deja le teint » fanta coca » »

  • nina kogni says:

    Ce qui est bien ce que tu reconnais kan mm que c’est le genre là que vous les hommes vous aimez!

  • sonia says:

    le problème est que c’est que recherchent la plupart des hommes; s’il n’ya pas de consommateurs, il n’y aura pas de marchandises!
    de toute façon, on a prit l’habitude de me dire que je suis belle en noir

  • Pingback: Pourquoi "je" me blanchi la peau ? | Kany&Cie

  • kansé says:

    Hello hello Nguimbis,

    belle perspective qui ne rend cependant pas compte de la variété des motivations, à mon avis bien qu’elle mette bien en lumière l’éternelle caution sociale/masculine [c'est toujours à cause de la pression sociale, pour plaire aux hommes, pour X ou Y raisons farfelue, rarement parce que je me préfère ainsi "dentellée"! Assumez!].

    Je tiens à souligner que je ne souhaite pas leur « faire entendre raison, mais je souhaite entendre leurs raisons », car de mon point de vue seule la raison médicale est valable.
    Mais, on respecte les choix de chacun, même quand ils sont suicidaires, surtout dans ce domaine… Ce sont leurs corps … Même si avec cette dépigmentation à outrance se pose la question de la propriété du corps : en droit français, il est admis que l’individu n’est pas propriétaire de son corps c’est pourquoi tout ou partie de celui-ci ne saurait être vendu ou mis en location (ex: mères porteuses, don non rémunéré du sang …) quelqu’en soit la fin … Peut-on décemment imaginer de les protéger d’elles-même et pour conserver leur capital social (à défaut du capital beauté)?

    Par ailleurs, je me demande pourquoi l’individu (surtout la femme) chez nous, ne veut pas assumer individuellement les conséquences de ses actes!? C’est toujours la société, l’homme quand s’est une go, la go quand s’est un homme, la mère, le père, qui permet, qui contraint! L’individu adulte qui agit jamais ne prend de décision éclairée en son âme et conscience, il se laisserait toujours trimbaler au gré de la pression sociale, des préférences du sexe opposé, ici de la mode… Dans cette société camerounaise ne pense-t-on pas? Ne réfléchit-on pas? Et le libre-arbitre alors? Et la décision issue d’un raisonnement éclairé dans tout ça?
    Une go se décape en connaissance de cause, la moindre des choses c’est d’assumer … Ensuite faudra pas qu’elle ait honte lorsqu’on la pointera du doigt, elle pourra se dire « objectif atteint, je ne passe plus inapperçue » même si c’est parce que c’est moche! Certaines sont surprises que ceux qui les ont connue noires ne les reconnaissent pas …

    Soit, effet de mode, nous en reparleront dans 20 ans lorsqu’elles seront toutes frippées, en manque de collagène et de mélanine et que ces mêmes mecs pour lesquels elles font soit-dsant tout cela n’oseront même plus poser leurs regards libidineux (qu’elles recherchent) ne serait-ce que sur leurs silhouettes, sans parler du visage … Au risque de me déplaire, elles auront eu leur heure de gloire : elles auront brillé!
    Peut-être comprendrons-nous alors – trop tard – que c’est l’élégance dans sa prestance et son intemporalité qui attire l’oeil et non la mode dans ce qu’elle a d’éphémère …

    Doit-on faire n’importe quoi pour plaire?
    Que ferons-nous de ces égos malades?

    Pfff, les gens boivent de l’eau mais ne veulent pas uriner…!

    C’est dans la paix!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UA-19949253-1